Ne soyons pas pressés! 305682 visites
Accueil

Le jeûne du jour d'Achoura 10e jour de Mouharram

Jeudi 22 Novembre 2012 - 13:58:52

Le jeûne du jour d’'Achoura (10ème jour de Mouharram)

Louange à Allah, seigneur des univers, prière et salut sur notre Prophète Muhammed  ainsi que ses proches, et ses compagnons.

Mouslim rapporte dans son Sahih  que le  Prophète (sur lui la paix) a dit : « le meilleur jeûne après le jeûne du Ramadan est celui du mois sacré d'Allah ''Al-Mouharram ».

Il fut questionné au sujet du jeûne du jour d’'Achoura et le Prophète (sur lui la paix) répondit : « Il expie les péchés de l'année écoulée » Rapporté par Mouslim. Lorsque le Prophète (sur lui la paix)  émigra à Médine, il trouva les Juifs qui jeûnaient le jour d’'Achoura. Il leur demanda : « Quel est ce jour que vous jeûnez ? » Ils répondirent : « C'est un grand jour durant lequel Allah sauva Moussa (Moïse) et son peuple, et noya pharaon et son peuple. Moussa le jeûna alors pour remercier Allah, donc, nous le jeûnons également. ». Le Prophète (sur lui la paix)  dit : « Nous sommes plus dignes de nous réclamer de Moussa que vous.». Ainsi, il jeûna ce jour et ordonna de le jeûner.

Il dit également : « Si je suis toujours vivant l'année suivante, je jeûnerais le neuvième jour de Muharram.» Rapporté par Mouslim. Cela signifie qu'il jeûnera le neuvième avec le dixième.

Dans une autre version : « jeûnez un jour avant ou un jour après, faites le contraire des juifs.»

Et dans une autre version : « jeûnez un jour avant et un jour après.» Rapporté par Ahmed.

Il est donc souhaitable pour le musulman de jeûner les trois jours : le neuvième, le dixième, et le onzième de Mouharram, afin d'obtenir les mérites suivants:

- Premièrement : Il lui sera inscrit la récompense d'un mois complet de jeûne, car chaque bonne action a dix fois sa récompense.

De plus, le Prophète (sur lui la paix)  jeûnait trois jours chaque mois et ordonnait de le faire.

- Deuxièmement : Le jeûne de ce mois est le meilleur après celui de Ramadan, comme l'indique le hadith précité.

- Troisièmement : Faire le contraire des Juifs, en jeûnant le neuvième jour et le onzième avec le dix.

- Quatrièmement : Suivre l'exemple du Prophète (sur lui la paix), car il l'a jeûné et a ordonné de le jeûner, comme l'a rapporté Al-Boukhari et Mouslim d'après Ibn 'Abbas.

- Cinquièmement : Il expie les péchés d'une année complète. C'est-à-dire les petits péchés à condition de s'écarter des grands péchés.

Quant au jeûne en lui même, sa récompense n'est pas fixée, ni limitée, le Prophète (sur lui la paix)  a  dit : pour toute oeuvre du fils d'Adam, chaque bonne action a dix fois sa récompense, jusqu'à sept cents fois.

Allah dit : « Sauf le jeûne, car il est pour moi, et c'est moi qui le récompense. »

En effet, le jeûne fait partie de la patience or Allah a dit : « Les endurants auront leurs récompenses sans compter. » (Les groupes, v.10)

Le jeûne en hiver constitue un gain facile, la journée étant courte et froide, et une récompense sans effort. De même qu'en été le jeûne constitue une des meilleures oeuvres.

L'histoire de Moussa avec pharaon :

En résumé, lorsque Moussa quitta l'Égypte avec ses troupes, pharaon le suivit avec son peuple. Quand les deux groupes furent à portée de regard les uns des autres, Moussa se dirigea vers la mer avec son peuple, alors que pharaon et son peuple s'approchaient d'eux. Les compagnons de Moussa s'écrièrent : ils nous ont rejoints! Allah inspira alors à Mussa de frapper la mer de son bâton. Il la frappa et s'ouvrirent douze chemins, comme le nombre de tribus. Lorsque Moussa et son peuple empruntèrent le chemin et en sortirent, pharaon et son peuple le suivirent. Puis, quand ils furent tous au complet, Allah donna l'ordre et la mer se rabattit sur eux, leurs corps périrent noyés et leurs âmes dans le feu de l'enfer pour y brûler.

Allah dit : « Le feu de l'enfer, auquel ils seront exposés matin et soir. Et le jour où l'heure arrivera, on dira: faites entrer pharaon et ses proches au plus dur des châtiments.» (Celui qui pardonne v. 46)

Ils servirent d'exemple pour ceux qui réfléchissent, tel est la conséquence des péchés.

Allah dit : « Nous fîmes traverser la mer aux Enfants d'Israël. Pharaon et ses armées les poursuivirent avec acharnement et inimitié. Puis, quand la noyade l'eut atteint, il dit : « Je crois qu'il n'y a pas d'autre divinité que Celui en qui ont cru les Enfants d'Israël, et je suis parmi les soumis! » (Yûnus v .90)

On lui répondit : « Maintenant ?! Alors qu'auparavant tu as désobéi et tu étais parmi les corrupteurs! Aujourd'hui, nous allons épargner ton corps, afin que tu sois un signe pour tes successeurs. Mais beaucoup de gens ne prêtent aucune attention à nos signes d'avertissement.» (Yûnus v .91-92)

Puis la mer le rejeta, afin qu'ils s'assurent qu'il fut bien mort, alors qu'il disait: « Je suis votre seigneur le très haut! » (Les anges qui arrachent les âmes v. 24)

Et aussi : « Je ne connais pas pour vous d'autre divinité que moi! » (Les récits v.38)

Ainsi est la finalité de l'injustice et de la tyrannie, et le châtiment de l'au-delà est encore plus pénible et permanent.

Dans les deux recueils authentiques de Boukhari et Mouslim, Ibn 'Abbas fut questionné au sujet du jour d''Achoura, il répondit : "je n'ai pas vu le prophète jeûner un jour en y recherchant plus son mérite si ce n'est ce jour-ci, c'est-à-dire 'Achoura.

Le jour de 'Achoura a un mérite. En effet, il est sacré de longue date, son jeûne était connu chez les prophètes de part son mérite. Nouh (Noé) et Moussa l'ont jeûné, les Gens du Livre le jeûnaient, de même les Qouraychites le jeûnaient à l'époque préislamique. Le Prophète r l'a jeûné en quatre étapes :

1/ Il le jeûnait à La Mecque, sans ordonner aux gens de le jeûner. Dans les deux recueils authentiques d'après Aïcha t : «'Achoura était un jour de jeûne pour les Qouraychites à l'époque préislamique et le Prophète r le jeûnait. Puis, quand il émigra à Médine, il le jeûna et ordonna de le jeûner. Ensuite, quand fut révélée l'obligation du mois de Ramadan, il ne jeûnait que le Ramadan et délaissa le jeûne de 'Achoura. Donc, celui qui veut, le jeûne et celui qui ne veut pas, mange.»

2/ Lorsqu'il arriva à Médine, il vit que les Gens du Livre jeûnaient ce jour et le vénéraient. Et il aimait faire comme les Gens du Livre dans les choses pour lesquelles il n'avait pas reçu d'ordre. Il le jeûna donc et ordonna aux gens de le jeûner, et les incita, à tel point qu'ils faisaient jeûner leurs enfants, comme cela est rapporté dans les deux recueils authentiques d'après Ibn 'Abbas et d'autres.

3/ Lorsque fut prescrit le jeûne du mois de Ramadan, le prophète r n'ordonna plus les compagnons de jeûner 'Achoura et n'insista plus à son sujet.

Le hadith de Aïcha à ce sujet a été précité, et la plupart des savants jugent qu'il est conseillé de jeûner sans caractère renforcé.

4/ A la fin de sa vie, le Prophète r décida de ne plus le jeûner seul, mais d'y ajouter un jour, afin de faire le contraire des Gens du Livre dans leur jeûne.

Ibn El Qayyim a dit : « Le jeûne d'Achoura se fait de trois façons :

- La plus complète consiste à jeûner un jour avant et un jour après.

- Ensuite, jeûner les neuvième et dixième, la plupart des hadiths concernent cela.

-Ensuite, jeûner le dixième seul.

Certains prédécesseurs jeûnaient 'Achoura en voyage, parmi eux Ibn 'Abbas, et ils disaient : « le mois de Ramadan peut être compensé par un nombre égal de jours, alors que 'Achoura, si son jour passe, on ne peut plus le compenser.»

Parmi les choses les plus extraordinaires rapportées au sujet de 'Achoura: le fait que les animaux sauvages, les fauves et les fourmis le jeûnaient !

Parmi ses mérites : Allah pardonna à un peuple en ce jour et il pardonna à d'autres comme dans le hadith rapporté par El-Tirmidhi d'après 'Ali. Ceci incite à renouveler le repentir sincère à Allah le très haut, en ce jour de 'Achoura, en espérant qu'il accepte le repentir, car celui qui se repent à Allah de ses péchés, Allah accepte son repentir.

[Extraits de Latâif El Ma'ârif de Ibn Rajab et Zâd El ma'âd de Ibn El Qayyi

 

Source : www.islamhouse.com

 


Quelle signification de la croyance au destin

Dimanche 21 Aout 2011 - 20:6:56

Louanges à Allah, qu'Allah prie sur le Prophète (SAW)

As-salamu aleikum!

Qadar (destin) signifie la détermination par Allah Très Haut de tout ce qui arrive dans l’univers et le déroulement des choses conformément à Sa science et Sa sagesse.

La croyance au destin implique quatre choses.

La première est de croire qu’Allah Très Haut a une connaissance globale et une connaissance détaillée de toute chose depuis l’éternité. Cela embrasse à la fois Ses propres actes et ceux de Ses serviteurs (humains).

La deuxième est de croire qu’Allah le Très Haut a tout inscrit sur le Tableau bien gardé.
À propos de ces deux choses, Allah le Très Haut dit : «Ne sais- tu pas qu' Allah sait ce qu' il y a dans le ciel et sur la terre? Tout cela est dans un Livre, et cela est pour Allah bien facile. » (Coran, 22 : 70).

Mouslim (2653) a rapporté dans son Sahih qu’Abd Allah Ibn Amr ibn As (P.A.a) a dit : « J’ai entendu le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) dire : Allah a inscrit les destins des créatures cinquante ans avant la création des cieux et de la terre ».

Et le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Certes, dès qu’Allah créa la Plume, Il lui dit : « écris – ô Maître : que vais-je écrire ? – écris les destins des choses jusqu’à l’avènement de l’Heure » (rapporté par Abou Dawoud, 4700 et déclaré authentique par al-Albani dans Sahihi Abou Dwoud.


La troisième est de croire que rien ne peut exister sans la volonté d’Allah le Très Haut. Ceci s’applique aussi bien aux actes du Transcendant et Très Haut qu’aux actes des créatures. Pour ce qui est de Ses propres actes, Allah Très Haut dit : «Ton Seigneur crée ce qu'Il veut et Il choisit; il ne leur a jamais appartenu de choisir. Gloire à Allah! Il transcende ce qu'ils associent à Lui! » (Coran, 28:68) et : «Allah affermit les croyants par une parole ferme, dans la vie présente et dans l'au-delà. Tandis qu'Il égare les injustes. Et Allah fait ce qu'Il veut. » (Coran, 14 : 27) et : « Si Allah avait voulu, Il leur aurait donné l'audace (et la force) contre vous.» (Coran, 4 : 90) et : « Si ton Seigneur avait voulu, ils ne l'auraient pas fait.» (Coran, 6 : 112).
Tous les événements, actes et êtres sont régis par la volonté d’Allah Très Haut ; ce qui lui plaît arrive, et ce qui ne Lui plaît pas n’arrivera pas.

La quatrième est de croire que tous les êtres sont créés par Allah ; qu’il s’agisse de leurs entités, de leurs qualités ou de leurs mouvements. A ce propos, Allah Très Haut dit : « Allah est le Créateur de toute chose, et de toute chose Il est Garant.» (Coran, 39 : 62) et : «Celui à qui appartient la royauté des cieux et de la terre, qui ne S' est point attribué d' enfant, qui n' a point d' associé en Sa royauté et qui a créé toute chose en lui donnant ses justes proportions. » (Coran, 25 : 2).


Allah a dit du Prophète Ibrahim (bénédiction et salut soient sur lui) qu’il a dit à son peuple : «alors que c'est Allah qui vous a créés, vous et ce que vous fabriquez?" » (Coran, 36 : 96).

Si l’on adhère à ces quatre croyances, on croit justement au destin. Croire à celui-ci, comme nous l’avons présenté, n’exclut pas que l’homme dispose d’une volonté et d’une puissance qui déterminent ses actes volontaires et lui donnent la possibilité de faire ou de ne pas faire ce qui est possible dans le domaine de l’accomplissement des actes d’obéissance ou de désobéissance ou leur abandon. La réalité vécue et la loi indiquent clairement l’existence de cette volonté indépendante chez l’individu. Pour ce qui est de la loi, Allah Très Haut dit à propos de la volonté humaine : «Ce jour- là est inéluctable. Que celui qui veut prenne donc refuge auprès de son Seigneur. » (Coran, 78 : 39) et : «Craignez Allah, donc autant que vous pouvez » (Coran, 64 : 16) et : «Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. » (Coran, 2 : 286).

Ces versets attribuent à l’homme une puissance et une volonté qui lui permettent d’agir ou de s’en abstenir.

Quant à la réalité, tout être humain sait qu’il dispose d’une volonté et d’une puissance permettant de faire et de ne pas faire, comme il distingue entre ce qui dépend de lui et ce qui est involontaire comme les tremblements. Cependant la volonté et la puissance humaines sont régies par celles d’Allah Très Haut : « Mais vous ne pouvez vouloir, que si Allah veut, (Lui), le Seigneur de l'Univers.» (Coran, 81: 28-29).

L’univers entier appartenant à Allah, rien ne peut se passer dans Son royaume sans Sa connaissance et Sa volonté.

Allah Très Haut le sait mieux.

Voir Rissalatou charhi ussoul al-imam par Cheikh Ibn Outhaymine.

Source : http://www.islam-qa.com/fr/


Hadith Sahih

Mercredi 22 Juin 2011 - 18:52:16

Les paroles de notre prophète Mohammad salAllahu alayhi wa salam …

(Hadith Sahih)

« Celui qui est satisfait d’Allah comme Seigneur, de l’Islam comme religion et de Mohammad  comme Messager, a goûté à la douceur de la Foi.  » (Rapporté par Muslim).

« Ce monde est une prison pour le croyant et un paradis pour le mécréant. » (Rapporté par Muslim).

« Tous mes fidèles entreront au paradis sauf ceux qui le refusent. On interrogea le Messager de Dieu : Et qui refuse d’y aller ? Il répondit : Ceux qui m’obéissent entreront au paradis mais ceux qui me désobéissent l’ont refusé. »  (Rapporté par Boukhari).

« Qu’aucun croyant ne déteste une croyante. S’il hait un de ses traits de caractère, il devrait pouvoir en apprécier un autre. » (Rapporté par Muslim).

« Quand un homme respectable d’une tribu vient vers vous, honorez-le. » (Rapporté par Muslim).

« Celui qui cause du tort à son voisin n’entrera pas au paradis. » (Rapporté par Muslim).

« Quand vous cuisinez un plat (de viande), ajoutez-y de l’eau et offrez-en à vos voisins. » (Rapporté par Muslim).

« Vous n’entrerez au paradis que si vous croyez ; et vous ne croirez que lorsque vous vous aimerez les uns les autres. Puis-je vous indiquer une chose qui vous fera vous aimer ? Saluez-vous. (Adressez-vous le Salam) » (Rapporté par Muslim).

« Quand un musulman rend visite à son frère malade, il continue très certainement à cueillir les fruits du paradis jusqu’à son retour (chez lui). » (Rapporté par Muslim).

« Ja’ber –qu’Allah l’agrée - rapporte que le Prophète d’Allah –Paix et Bénédiction sur lui- se rendit auprès de la mère de Saeb –qu’Allah l’agréee - et lui demanda :

-Pourquoi trembles-tu ? -C’est la fièvre, répondit - elle, qu’Allah la maudisse. Le Messager de Dieu déclara alors : Ne dénigrez pas la fièvre, car elle éloigne les péchés des enfants d’Adam  de la même façon que le soufflet élimine les impuretés du fer. » (Rapporté par Muslim).

« Celui qui est dépourvu de bonté est dépourvu du bien. » (Rapporté par Muslim).

« Quand un homme meurt, toutes ses actions deviennent sans effet à l’exception de trois d’entre elles :

- Un acte de charité perpétuelle.

- La connaissance qu’il a dispensée aux autres.

- Un fils vertueux priant pour lui. » (Rapporté par Muslim).

« Celui qui m’est le plus cher est celui qui a la meilleure conduite. » (Rapporté par Boukhari).

« Les portes du paradis sont à l ‘ombre des épées. » (Rapporté par Muslim).

 

« Celui qui prend sa corde et s’en revient avec une charge de bois sur le dos, afin de la vendre, est meilleur que celui qui mendie auprès des hommes, que ceux-ci lui fassent l’aumône ou la lui refusent. Ainsi Allah préserve son honneur. » (Rapporté par Boukhari).

« Nul n’a jamais mangé de meilleure nourriture que celle qu’il a obtenue du travail de ses mains. En outre, Daoud –qu’Allah l’agrée-, le Prophète d’Allah, se nourrissait du fruit de son travail. » (Rapporté par Boukhari).

« Le Prophète d’Allah –Paix et Bénédiction sur lui-  a dit :

- Regarder une femme étrangère, c’est commettre l’adultère avec les yeux.

- Écouter des mots susceptibles de faire naître la passion ou le désir, c’est commettre l’adultère avec les oreilles.

- Converser avec une femme étrangère et en tirer du plaisir, c‘est commettre 1 ‘ adultère avec la langue.

- Toucher une femme étrangère, c‘est commettre l‘adultère avec les mains.

- Aller à sa rencontre, C’est commettre l’adultère avec les pieds.

- Le coeur désire avec passion ; les organes sexuels répondent à son appel ou s’y refusent ». (Rapporté par Muslim).

« Le Messager d’Allah –Paix et Bénédiction sur lui-  a dit : Nul ne doit rencontrer de femme étrangère en dehors de la présence de l’un de ses « mahram ». (Rapporté par Boukhari, Muslim).

« En vérité, il y a ce qui est clairement licite et ce qui est clairement illicite ; entre les deux, se trouve les cas douteux. Peu de gens en ont connaissance ; mais celui qui s’en préserve protège sa foi et son honneur. Par contre, celui qui y tombe, tombe dans l’illicite, tel un berger faisant paître son troupeau autour d‘un pâturage interdit - mais vraisemblablement fait pour cela. Chaque roi possède un endroit protégé (tel ce pâturage interdit). Méfiez-vous; les lieux protégés d’Allah sont les choses qu’II a déclarées illicites. » (Rapporté par Boukhari, Muslim).

« Évitez ce que je vous ai interdit et persévérez dans ce que je vous ai enseigné ; en vérité, ceux qui vous ont précédés ont péri pour avoir posé trop de questions (d’inutiles questions) et pour s’être querellés avec leurs prophètes ». (Rapporté par Boukhari, Muslim).

« Aucun d’entre vous n’est un vrai croyant tant qu’il n’aime pas pour son frère ce qu’il aime pour lui - même. » (Rapporté par Boukhari, Muslim).

« Celui qui croit en Dieu et au Jour du Jugement, doit parler intelligemment ou se taire. De même, celui qui croit en Dieu et au jour du Jugement, doit honorer ses voisins et ses invités. » (Rapporté par Boukhari, Muslim)

« En vérité, Allah a prescrit la douceur pour toute chose. Alors, quand vous tuez une bête, faites-le avec bonté ; vous devez aiguiser votre couteau et donner à l’animal abattu le temps de mourir. » (Rapporté par Muslim).


L'homme est ingrat envers son seigneur...

Mercredi 22 Juin 2011 - 18:28:33

Abou Houraira a rapporté qu’il a entendu le Prophète (SalAllahu ‘alayhi wa Salam) raconter l’histoire suivante : « Il y avait parmi les Banou Israël trois hommes qu’Allah voulut éprouver : un lépreux, un chauve et un aveugle.

Il leur envoya un Ange, qui s’adressant au lépreux, lui dit : « Quelle est la chose que tu désires le plus ? ». Il lui répondit : « Un beau teint et une belle peau, car ma maladie fait fuir les hommes à mon approche ». L’Ange lui caressa le corps et fit disparaître les taches de lèpre et lui donna un beau teint et une belle peau. Il lui demanda : « Quel bien désires-tu le plus ? ». Il lui répondit : « Les chameaux ». On lui donna une chamelle pleine de dix mois, en disant : « Qu’Allah te la bénisse ».

Puis l’Ange vint trouver le chauve et lui dit : « Quelle chose désires-tu le plus ? Il répondit : « Une belle chevelure, car les gens me trouvent répugnant ainsi ». L’Ange après avoir caressé la tête de l’homme, lui donna une chevelure opulente et ajouta : « Quel est le bien que tu désires le plus ? ». Il répondit : « Les vaches ». On lui donna une vache pleine et l’Ange lui dit : « Qu’Allah te bénisse ».

Enfin l’Ange vint trouver l’aveugle et lui dit : « Quelle est la chose que tu préfères le plus ? ». Il lui répondit : « Qu’Allah me rende la vue afin que je puisse voir les gens ». L’Ange passa la main sur les yeux de l’aveugle et lui rendit la vue et lui dit : « Quel est le bien que tu aimes le plus ? ». Il lui répondit : « Les moutons ». On lui donna une brebis pleine en disant : « Qu’Allah te la bénisse ».

Plus tard, chacun de ces trois avait une vallée pleine de chameaux pour le premier, de vaches pour le deuxième, et de moutons pour le troisième.

Après un certain moment, l’Ange, reprenant la même figure et le même aspect que le lépreux, vint le trouver et lui dit : « Je suis un homme malheureux et j’ai perdu toutes mes ressources dans mon voyage, je ne trouve plus personne à qui je puis m’adresser sauf Allah et toi. Je te demande par celui qui t’a donné ce beau teint, cette belle peau et tous ces biens, de me donner un chameau afin que je puisse achever mon voyage ». L’homme lui répondit : « J’ai beaucoup de charges ». L’Ange reprit : « Mais il me semble bien de te reconnaître. N’étais-tu pas un lépreux que les gens répugnaient à ton approche, et un pauvre ? Et Allah t’a accordé toutes ces richesses ? ». L’homme répondit : « Mais j’ai hérité tout cela de mes ancêtres ». L’Ange rétorqua : « Si tu mens, qu’Allah te fasse revenir comme tu étais ».

Puis l’Ange vint trouver le chauve, reprenant ses traits, il lui répéta les mêmes termes et reçut les mêmes réponses.

Enfin l’Ange se présenta à l’aveugle en reprenant le visage d’autrefois et lui dit : « Je suis un malheureux voyageur sans ressources qui ne s’adresse qu’à Allah et qu’à toi. Je te demande par celui qui t’a rendu la vue de me donner une brebis qui m’aidera à achever mon voyage. ». L’homme lui répondit : « J’étais aveugle, Allah m’a rendu la vue. Prends ce que tu veux et laisse ce que tu veux. Par Allah je ne te demanderai pas compte de ce que tu as pris par égard pour Allah à Lui la Puissance et la Gloire ». L’Ange répliqua : « Garde tes biens, car Allah vous éprouve (tous les trois). Il est satisfait, de toi et Il est courroucé contre tes deux compagnons ».
Rapporté par Bukhâri et Muslim.


La conversion de `Umar Ibn Al-Khattâb

Samedi 15 Janvier 2011 - 20:14:32

À cette époque, `Umar Ibn Al-Khattâb — que Dieu l’agrée — était un jeune homme vigoureux, dans la force de l’âge. Il avait alors entre trente et trente cinq ans. Fort, au caractère tranchant, il était de nature à verser rapidement dans la colère et se montrait distant à l’égard de l’Islam et des musulmans. À l’opposé, il manifestait bienfaisance et tendresse envers ses proches. Cela étant, il fut ennuyé par l’émigration d’un certain nombre de musulmans vers l’Abyssinie et la protection que Négus leur accordait. Chagriné par leur départ, il lui pesait de les voir quitter leur terre et leurs proches.

Un jour, alors que le Prophète — paix et bénédictions sur lui — était réuni avec ses compagnons dans quelque demeure, `Umar apprit cela et sortit de chez lui, brandissant son épée, porté par la colère et l’ardeur de l’Ignorance [1]. Sur son chemin, il croisa un homme de sa tribu, du nom de Nu`aym Ibn An-Nahâm, qui avait embrassé l’Islam secrètement. Ce dernier s’enquit : « Où vas-tu, `Umar ? » Il rétorqua : « Je veux voir Muhammad, celui qui a divisé Quraysh, s’est moqué de ses idéaux, a critiqué sa religion et a injurié ses divinités, pour le tuer. » Nu`aym lui répondit : « Par Allâh, `Umar, tu es tombé sur la tête... Penses-tu que le clan des Banû `Abd Manâf t’épargnera si jamais tu tues Muhammad ?! Ne retournerais-tu pas plutôt chez toi pour redresser les tiens ? » Et `Umar de s’exclamer : « Les miens ? Qu’ont-ils ? » Nu`aym dit : « Ta sœur, Fâtimah Bint Al-Khattâb et son époux, Sa`îd Ibn Zayd Ibn `Amr [2] — ton cousin — par Dieu, tous deux ont embrassé l’Islam et suivi Muhammad dans sa religion. Occupe-toi d’eux plutôt... »

`Umar rebroussa chemin et se dirigea vers la maison de sa sœur qui, en compagnie de son époux, recevait Khabbâb Ibn Al-Aratt qui leur faisait réciter la sourate Taha à partir d’un parchemin. Lorsque `Umar s’approcha de la maison et qu’ils sentirent sa présence, Khabbâb se trouva une cachette et Fâtimah s’empressa de cacher le parchemin. `Umar entra et, sur un ton inquisiteur, questionna : « Qu’étaient ces murmures que j’ai entendus ? » Elle lui dit que ce n’était rien. Mais `Umar insista : « Si ! Par Allâh, j’ai appris que vous aviez suivi Muhammad dans sa religion ! » Il s’en prit alors à son cousin Sa`îd, mais Fâtimah s’interposa entre lui et son époux. `Umar lui porta un coup qui fit couler le sang de son visage. C’est alors que les deux époux se révoltèrent en avouant : « Oui, nous avons embrassé l’Islam et nous croyons en Dieu et en Son Messager. Agis donc comme bon te semble ! » À la vue du sang de sa sœur, `Umar, confus, fut saisi de regret et lui demanda avec douceur : « Donne-moi ce parchemin que vous lisiez, que je vois ce que Muhammad prêche... » Elle lui dit : « Mais nous craignions que tu l’abîmes. » Il jura de le lui rendre. Elle lui dit qu’il était toujours païen et que seuls les gens purifiés étaient en droit de toucher ce parchemin. `Umar prit un bain et saisit le parchemin que lui tendit sa sœur.

Il lut le début de la sourate Taha et dit : « Que ces paroles sont belles et nobles ! » Entendant cela, Khabbâb sortit de sa cachette et lui dit : « Par Allâh, je souhaite qu’Allâh te choisisse pour soutenir le message de Son Prophète, car hier je l’entendis dire : "Ô Allâh ! Renforce l’Islam par Abu Al-Hakam Ibn Hishâm ou `Umar Ibn Al-Khattâb." `Umar ! Tu t’exposes là à un bienfait immense. » `Umar répondit à Khabbâb : « Dis-moi où trouver Muhammad, afin que j’aille embrasser l’Islam auprès de lui. »

Khabbâb lui indiqua le chemin et `Umar pressa son pas, avec un cœur attendri et apaisé, subjugué par la magnificence suprême des versets qu’il avaient lus, la noblesse du sens qu’ils véhiculent et la grandeur de leur message. Il frappa à la porte de la maison où se trouvait le Prophète. Un homme regarda au travers d’une fente dans la porte et annonça effrayé : « Ô Messager d’Allâh, c’est `Umar, brandissant son épée ». Hamzah Ibn `Abd Al-Muttalib dit : « S’il est venu à la recherche de quelque bien, nous le lui octroierons volontiers. Mais s’il nous veut du mal, c’est avec son épée que nous le tuerons. »

Avec la permission du Prophète — paix et bénédictions sur lui —, `Umar entra et annonça sa conversion à l’Islam. Alors le Prophète et ceux qui étaient en sa compagnie s’écrièrent avec joie « Allâhu Akbar ! ». `Umar sortit et rendit sa conversion publique. Il refusa que les musulmans pratiquent secrètement leur religion ou qu’ils se rendent dans les maquis de la Mecque pour accomplir la prière, loin de la persécution infligée par Quraysh. Il s’attela ainsi à la lutte contre Quraysh, si bien qu’il accomplit la prière ouvertement près de la Ka`bah et les musulmans purent enfin se joindre à lui.

source:www.islamophile.org


Le Voyage Nocturne et l’Ascension

Samedi 15 Janvier 2011 - 20:1:49

Les narrations relatives au Voyage Nocturne et à l’Ascension se multiplièrent, et les opinions divergèrent sur leurs modalités. Ces événements impliquèrent-ils le corps et l’esprit du Prophète, ou seulement son esprit, ou bien le Voyage Nocturne aurait-il impliqué le corps et l’esprit, alors que l’Ascension se serait déroulée par l’esprit uniquement [1]. Il est cependant certain que les deux événements eurent lieu par l’esprit et le corps à la fois, car s’ils n’impliquaient que l’esprit, cela n’aurait rien de miraculeux et son peuple n’aurait aucune raison de le démentir. Par ailleurs, cette question est intimement liée à la Toute-Puissance de Dieu qui se manifeste en Sa Parole à toute chose « Sois et elle devient ». Il n’y a donc pas lieu de discuter ou de polémiquer à ce sujet.

Nous choisissons de ne pas rapporter toutes les narrations s’y rapportant, et nous nous contenterons de ne citer que les récits les plus authentiques relatés dans les ouvrages de la Sirah, et les traditions compilées par les deux Imams Al-Bukhârî et Muslim dans leurs Sahîhs.

Au sujet du Voyage Nocturne, le Prophète — paix et bénédictions sur lui — dit : « Le plafond de ma maison s’ouvrit alors que j’étais à la Mecque. Jibrîl [2] descendit, il ouvrit ma poitrine et la lava à l’eau de Zamzam. Puis il apporta une bassine en or, emplie de sagesse et de foi, qu’il vida dans ma poitrine, puis il la referma. Ensuite, on m’apporta le Burâq ; il s’agit d’une bête blanche élancée, entre l’âne et le mulet, qui pose son sabot à perte de vue. Je l’enfourchai et arrivai à la Mosquée de Jérusalem. Je l’attachai à l’anneau que les prophètes emploient à cet effet, puis j’entrai dans la Mosquée. » [3]. Al-Hasan — que Dieu l’agrée — de poursuivre : « Il y trouva Abraham, Moïse et Jésus dans une assemblée de prophètes. Alors, le Messager de Dieu fut leur imam dans une prière qu’ils accomplirent en congrégation. Puis, on apporta deux récipients, l’un contenant du vin, l’autre du lait. » Il poursuivit : « Le Messager de Dieu prit celui qui contenait du lait et en but. Il laissa celui qui contenait du vin. » Il poursuivit : « Alors Jibrîl lui annonça : “Tu as été guidé vers la nature primordiale (fitrah) et ta communauté a été guidée, ô Muhammad. Le vin vous a été défendu.” Puis le Messager de Dieu retourna à la Mecque. Le lendemain matin, il relata cet événement aux gens de Quraysh. La plupart des gens réagirent en disant : « En voila une histoire ! Par Dieu, les caravanes mettent un mois pour aller de la Mecque à la Syrie, et un autre mois sur le chemin du retour. Muhammad s’y rendrait-il et retournerait-il à la Mecque dans le même nuit ?! » Il dit : « De nombreuses personnes qui avaient embrassé l’islam apostasièrent à cette occasion. » [4] Certains se rendirent chez Abû Bakr et l’interpellèrent : « Va voir ton ami ! Il est au Hijr, en train de raconter aux gens que Dieu le fit voyager hier soir jusqu’à la Mosquée Al-Aqsâ et qu’il retourna la même nuit, alors que pour ce faire nous voyageons à dos de chameau pendant un mois à l’aller et un autre mois au retour ! » Abû Bakr leur dit : « Par Dieu, s’il a dit cela, alors il dit vrai. Je le crois pour les affaires du ciel, (qui lui sont révélées) en toutes circonstances, de jour comme de nuit. Ne le croirais-je pour les affaires de la terre ? » Puis, il s’empressa d’aller voir le Prophète pendant qu’il racontait aux gens le récit du Voyage Nocturne. Il ne leur avait pas encore raconté l’Ascension. Alors Abû Bakr lui dit : « Tu dis vrai, ô Messager de Dieu ! Par Dieu, si tu nous disais que tu fis une ascension vers les ciels supérieurs, nous te croirons. » Et le Prophète — paix et bénédictions sur lui — de lui répondre : « En effet, j’ai voyagé vers les ciels supérieurs, et tu es, ô Abû Bakr, le très véridique (As-Siddîq). »

Par ailleurs, le Prophète — paix et bénédictions sur lui — dit : « Je me retrouvai dans le Hijr [5], et les Qurayshites m’interrogeaient sur mon Voyage Nocturne. Ils me posèrent des questions sur des détails du Temple Sacré (Bayt Al-Maqdis) que je n’avais pas mémorisés. J’en éprouvai un énorme malaise comme je n’en avais jamais éprouvé auparavant. Alors Dieu l’éleva devant mes yeux et je répondis à chacune de leurs interrogations. » [6]

Dame Umm Hâni’ — que Dieu l’agrée — raconta : « Les polythéistes dirent au Prophète — paix et bénédictions sur lui — à son retour du Voyage Nocturne et de l’Ascension : “Si tu es véridique, alors dis-nous, où as-tu croisé nos caravanes ?” Il dit : “Je les ai croisé à tel endroit, et untel fut pris d’effroi.” (On demanda à cette personne au retour des caravanes : “Q’avais-tu vu ?” Il dit : “Je n’ai rien vu, sauf que les chameaux étaient agités.”) Ils [les gens de Quraysh] s’enquirent : “Dis-nous, quand reviennent les caravanes ?” Il leur dit : “Elles arriveront tel jour.” Ils poursuivirent : “À quelle heure au juste ?” Il leur dit : “Je ne sais si le lever du soleil par ici sera plus rapide ou bien l’arrivée des caravanes par là.” Ce jour-là un homme s’exclama : “Voici le lever du soleil !” . Et un autre de s’écrier : “Voici les caravanes !” [7] »

Quant au récit de l’Ascension, le Prophète dit : « Puis Jibrîl vint avec le Mi`râj [8] Puis nous montâmes au ciel. Alors Jibrîl demanda l’accès. On lui dit : “Qui es-tu ?” Il répondit : “Jibrîl”. On s’enquit : “Qui est avec toi ?” Il répondit : “Muhammad”. On demanda : “Fut-il investi de sa mission prophétique ?” Il dit : “Oui, il en fut investi”. On nous ouvrit et je vis alors Adam qui m’accueillit chaleureusement et fit des invocations en ma faveur.

Puis nous montâmes au deuxième ciel et Jibrîl demanda l’ouverture du ciel. On lui dit : “Qui es-tu ?” Il répondit : “Jibrîl.” On s’enquit : “Qui est avec toi ?” Il répondit : “Muhammad.” On demanda : “Fut-il investi de sa mission prophétique ?” Il dit : “Oui, il en fut investi.” On nous ouvrit et je vis alors les deux cousins maternels — Jésus (`Îsâ), le fils de Marie, et Jean-Baptiste (Yahyâ), le fils de Zacharie — paix et bénédictions sur eux —. Ils m’accueillirent chaleureusement et firent des invocations en ma faveur.

Puis nous montâmes au troisième ciel. Alors Jibrîl demanda l’accès. On lui dit : “Qui es-tu ?” Il répondit : “Jibrîl.” On s’enquit : “Qui est avec toi ?” Il répondit : “Muhammad.” On demanda : “Fut-il investi de sa mission prophétique ?” Il dit : “Oui, il en fut investi.” On nous ouvrit et je vis alors Joseph — paix et bénédictions sur lui — qui, à lui seul, avait reçu la moitié de la beauté. Il m’accueillit chaleureusement et fit des invocations en ma faveur.

Puis nous montâmes au quatrième ciel. Alors Jibrîl demanda l’accès. On lui dit : “Qui es-tu ?” Il répondit : “Jibrîl.” On s’enquit : “Qui est avec toi ?” Il répondit : “Muhammad.” On demanda : “Fut-il investi de sa mission prophétique ?” Il dit : “Oui, il en fut investi.” On nous ouvrit et je vis alors Idrîs — paix et bénédictions sur lui — qui m’accueillit chaleureusement et fit des invocations en ma faveur. Dieu dit à son sujet : “Nous l’élevâmes à un haut rang.” [9]

Puis nous montâmes au cinquième ciel. Alors Jibrîl demanda l’accès. On lui dit : “Qui es-tu ?” Il répondit : “Jibrîl.” On s’enquit : “Qui est avec toi ?” Il répondit : “Muhammad.” On demanda : “Fut-il investi de sa mission prophétique ?” Il dit : “Oui, il en fut investi.” On nous ouvrit et je vis alors Aaron — paix et bénédictions sur lui — qui m’accueillit chaleureusement et fit des invocations en ma faveur.

Puis nous montâmes au sixième ciel. Alors Jibrîl demanda l’accès. On lui dit : “Qui es-tu ?” Il répondit : “Jibrîl.” On s’enquit : “Qui est avec toi ?” Il répondit : “Muhammad.” On demanda : “Fut-il investi de sa mission prophétique ?” Il dit : “Oui, il en fut investi.” On nous ouvrit et je vis alors Moïse — paix et bénédictions sur lui — qui m’accueillit chaleureusement et fit des invocations en ma faveur.

Puis nous montâmes au septième ciel. Alors Jibrîl demanda l’accès. On lui dit : “Qui es-tu ?” Il répondit : “Jibrîl.” On s’enquit : “Qui est avec toi ?” Il répondit : “Muhammad.” On demanda : “Fut-il investi de sa mission prophétique ?” Il dit : “Oui, il en fut investi.” On nous ouvrit et je vis alors Abraham qui était adossé au Temple Peuplé (Al-Bayt Al-Ma`mûr). Chaque jour soixante-dix milles anges y pénètrent et n’y retournent guère. Puis il m’emmena à Sidrat Al-Muntahâ (Arbre de l’Aboutissement). Ces feuilles étaient grandes comme des oreilles d’éléphant et ses fruits étaient comme des amphores. Mais par un ordre divin, il se transforma si bien que nulle créature ne pouvait le décrire tant il était beau. Alors Dieu me révéla ce qu’Il me révéla, et me prescrivit cinquante prières quotidiennes. Puis je descendis vers Moïse qui me demanda : “Quelle prescription Dieu a-t-il imposé à ta communauté ?” Je lui dis : “Cinquante prières.” Alors il dit : “Retourne voir ton Seigneur, et demande lui un allégement, car ta communauté ne pourra le supporter ; j’ai éprouvé les Fils d’Israël et j’ai vu ce qu’il en était.” Je retournai ainsi vers mon Seigneur et lui dis : “Seigneur ! Allège ce que Tu as demandé à ma communauté.” Alors, il réduisit de cinq le nombre de prières. J’allai voir Moïse et lui dis : Il les a réduites de cinq prières. Alors il me dit : “Ta communauté ne pourra supporter cela, retourne vers ton Seigneur, et demande lui un allégement supplémentaire.” Je ne cessai d’aller voir mon Seigneur — Exalté soit-Il — puis de retourner à Moïse, jusqu’à ce qu’Il me dise : « Muhammad, cinq prières quotidiennes sont prescrites. Chacune en vaut dix ; elles valent ainsi cinquante prières. De plus, quiconque a l’intention de faire une œuvre pie, s’il ne l’accomplit pas, il recevra une rétribution simple et s’il l’accomplit il en recevra dix. Et quiconque a l’intention de commettre une mauvaise œuvre et s’en abstient, elle ne sera point comptée à son détriment ; mais, s’il la commet, elle comptera pour une seule mauvaise action. » Quand je vins à Moïse, il me dit : “Retourne voir ton Seigneur, et demande lui un allégement.” Je répondit : “Je n’ai cessé d’aller voir mon Seigneur à ce sujet au point d’en être embarrassé.” » [10]


Que dit l’islam à propos du terrorisme?

Dimanche 31 Octobre 2010 - 16:49:51

L’islam, qui est une religion de miséricorde, ne permet pas le terrorisme.  Dans le Coran, Dieu a dit:

“Dieu ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures.  Car Dieu aime les équitables.” (Coran 60:8)

Le prophète Mohammed interdisait aux soldats de tuer des femmes et des enfants,[1]  et il leur conseillait: “... Ne trahissez pas, ne soyez pas excessifs, ne tuez pas un nouveau-né.”[2]  Et il a aussi dit: “Quiconque a tué une personne qui avait fait un pacte (de non-agression) avec les musulmans ne sentira pas l’odeur du Paradis, même si son parfum peut être senti à une distance équivalant à quarante ans.”[3]

Le prophète Mohammed a aussi interdit de punir les gens par le feu.[4]

Une fois, il a classé le meurtre comme deuxième péché majeur[5],   et il a même averti les gens que: “Les premiers cas à être jugés entre les gens au Jour du Jugement seront les cas d’effusions de sang.[6][7]

Les musulmans sont même encouragés à être bons envers les animaux et il leur est interdit de leur faire du mal.  Une fois, le prophète Mohammed a raconté: “Une femme a été punie pour avoir emprisonné un chat jusqu’à ce qu’il meure.  À cause de cela, elle a été condamnée à l’Enfer.  Elle l’avait emprisonné sans lui donner à manger ni à boire, et sans le libérer pour qu’il puisse manger les insectes de la terre.”[8]

Il a aussi raconté qu’un homme ayant donné à boire à un chien assoiffé, Dieu lui pardonna ses péchés pour cette action.  On demanda au prophète : “Ô messager de Dieu, sommes-nous récompensés pour le bien que nous faisons aux animaux?”  Il répondit: “Pour toute créature vivante, il y a une récompense à qui leur fait du bien.”[9]

Par ailleurs, lorsque les musulmans tuent un animal pour se nourrir, ils doivent le faire de la façon qui cause le moins de frayeur et de douleur possible.  Le prophète Mohammed a dit: “Lorsque vous égorgez un animal, faites-le de la meilleure façon.  Vous devez bien aiguiser votre couteau afin de faire souffrir l’animal le moins possible.”[10]

À la lumière de ces textes et d’autres textes islamiques, le fait de provoquer la terreur dans les coeurs de civils sans défense, la destruction massive d’édifices et de propriétés, le bombardement et la mutilation d’hommes, de femmes et d’enfants innocents sont tous des actes interdits et détestables aux yeux de l’islam et des musulmans.  Les musulmans pratiquent une religion basée sur la paix, la miséricorde et le pardon, et la vaste majorité d’entre eux n’ont rien à voir avec les violents événements que certains associent aux musulmans.  Si un musulman commettait un acte de terrorisme, il serait coupable d’avoir violé les lois de l’islam.


Les actes illicites dans les rapports intimes

Dimanche 5 Septembre 2010 - 9:40:21

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

 

Cher frère, chère sœur,


L’islam nous enseigne la bonne éducation, même dans les rapports sexuels entre le mari et son épouse, pour que cette relation soit digne de l’être humain et qu’elle réalise les objectifs souhaités du mariage. Parmi ces règles de bonne manière nous citons :


1/ Se parfumer avant le rapport sexuel : Notre Mère Aicha a dit : « Je parfumais le Messager d’Allah Salla Allahou Alaihi Wa Sallam avant qu’Il n’ait des rapports sexuels avec ses femmes. Il s"éveillait le matin «Mouhrim » (portant l'habit du pèlerinage)   avec sur Lui, les traces du parfum. » (Boukhari et Muslim).

 

2/  Commencer par des caresses avant le rapport sexuel afin que les désirs charnels de l’épouse s’éveillent et pour qu’elle jouisse autant que lui.

 

3/ Qu’est-ce qu’on dit avant le rapport sexuel : Ibn Abbas a dit que le Prophète Salla Allahou Alaihi Wa Sallam a dit : « Si l’un de vous dit - avant le rapport sexuel avec sa femme – Bismi Allah, Allahoumma Djannibna Achaitane Wa Djannibi Achaitane Ma Razaktana, et si Allah leur prédestinait un enfant cette nuit là alors le diable ne lui nuirait jamais. » (Boukhari et Muslim)

 

4/ Les positions licites du rapport sexuel : Le rapport sexuel n’est licite que dans la vulve qui est le lieu de naissance et aussi le lieu de productivité, quelle que soit la position (c’est à dire c’est permis par devant ainsi que par derrière mais dans la vulve). Djaber a dit : « Les juifs disaient : Si l"homme avait un rapport sexuel avec sa femme par derrière – mais dans la vulve – alors l’enfant serait loucheur, alors Allah a révélé ce verset : «Vos épouses sont pour vous un champ de labour (un lieu de productivité comme le champ) ; allez à votre champ comme (et quand) vous le voulez... »
(sourate 2 /verset 223)

 

5/ Quand le mari contente son besoin et qu’il ne se retire pas jusqu’à ce que son épouse comble son besoin.

 

Les actes illicites

6/ Il est illicite d’avoir un rapport sexuel avec l’épouse pendant la période des règles : Abou Horeira a rapporté que le Prophète Salla Allahou Alaihi Wa Sallam a dit : « Celui qui a un rapport sexuel avec son épouse pendant ses règles ou par la voie anale ou a consulté un sorcier ; certes il a nié ce qui a été révélé  au Prophète Mohamed Salla Allahou Alaihi Wa Sallam. » (Tirmidhi et Abou Dawoud)

 

7/ Il est illicite d’avoir un rapport sexuel avec son épouse par la voie anale : Abou Horeira a rapporté que le Prophète Salla Allahou Alaihi Wa Sallam a dit : « Il est maudit celui qui a un rapport sexuel avec son épouse par la voie anale.» (Abou Dawoud)

 

8/ Il est illicite de divulguer tout ce qui est en relation avec le rapport sexuel : Abou Said Al Khoudari a rapporté que le Prophète Salla Allahou Alaihi Wa Sallam a dit : « Celui qui un rapport sexuel avec son épouse puis divulgue le secret de sa femme alors sera parmi  les gens les plus pervers auprès d’Allah le jour du Jugement Dernier. » (Muslim)

 

9/ Il est obligatoire de se purifier (Ghousle) après le rapport sexuel même s’il n’a pas éjaculé : Abou Horeira a rapporté que le Prophète Salla Allahou Alaihi Wa Sallam a dit : « Si le mari a un rapport sexuel avec son épouse, le «Ghousle» est alors obligatoire (pour les deux époux) même si l"époux n’a pas éjaculé. » (Muslim).

 

Dans une autre version du hadith, chez l’imam Muslim : « Si le mari a un rapport sexuel avec son épouse et que le pénis touche la vulve, alors le Ghousle est obligatoire. ».


L’imam Tirmidhi a rapporté que le Prophète Salla Allahou Alaihi Wa Sallam
a dit : « Quand le pénis pénètre dans la vulve alors le Ghousle est obligatoire ! »

 

10/ Il est désirable de se couvrir pendant le rapport sexuel : Il y a un hadith «faible» rapporté par Ibn Maja que le Prophète Salla Allahou Alaihi Wa Sallam a dit : « Quand le mari a un rapport sexuel avec son épouse qu’ils se couvrent et ne se déshabillent pas comme deux chameaux dénudés ! ».


Mais il faut rappeler qu’il n’y a aucun mal à ce qu’ils se déshabillent complètement.

 

Ce sont là les principales règles de la bonne morale dans le rapport sexuel ; avec en plus l’abaissement du regard envers l’illicite, la sensation qu’Allah l’a favorisé en lui facilitant le mariage et d’avoir l’intention de rendre son épouse vertueuse et de la protéger contre l’illicite.

 

Et Allah Sait mieux.


Qu’en est-il de la visite des tombes?

Samedi 4 Septembre 2010 - 21:54:32

Question : Qu’en est-il de la visite des tombes et des prières effectuées surplace?  Est-il permis d’y assister?

Réponse:

1.La visite des tombes revêt deux formes. La première est légale et recommandée, car elle a pour but de prier pour les morts, de demander la miséricorde pour eux, de se souvenir de la vie future et de s’y préparer conformément aux propos du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui): « Visitez les tombes, car elles vous rappellent la vie future. » (Rapporté par Mouslim, 976)

Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) et ses Compagnons (P.A.a) les visitaient.

Aïcha (P.A.a) a dit: « Quand le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) passait la nuit chez elle, il se rendait vers la fin de la nuit à Baqi’ et disait:   «  Que la paix soit sur vous,demeures de gens croyants. Vous avez rencontré ce qui vous avait été promis.Nous nous sommes ajournés jusqu’à demain, mais nous vous rejoindrons, s’il plaît à Allah.Mon Seigneur, pardonne aux gens de Baqi al-gharqad. » (rapporté par Mouslim,974).La deuxième forme est innovée.Elle consiste à visiter les tombes pour invoquer leurs occupants, demander leur secours ou égorger des sacrifices en leur mémoire ou formuler des voeux destinés à eux. Ceci est répréhensible parce qu’il constitue un shirk majeur. A cela est assimilé le fait de tourner autour d’elles ou de lire le Coran auprès d’elles. Tout cela constitue une innovation illégale.

1. Quant au fait de prier auprès d’elles, s’il s’agit d’effectuer la prère mortuaire, cela est permis, mais s’il s’agit d’une prière canonique obligatoire et surérogatoire, c’est absolument interdit.

La preuve de la légalité d’effectuer la prière mortuaire au cimetière:

Abou Hourayra rapporte qu’une femme noire qui balayait la mosquée mourut, et quand le Prophète demanda de ses nouvelles et qu’on lui apprit son décès, il dit: «  Pourquoi ne m’aviez vous pas mis au courant? Montre-moi sa tombe. » Puis il alla prier sur sa tombe. (Rapporté par Boukhari, 446 et Mouslim,956)

 La preuve de l’illégalité d’effectuer une autre prière canonique au cimetière:

a) Aïcah et Abd Allah ibn Abbas ont dit: «  A l’instant de mourir, le Messager d’Allah se mit à couvrir son visage avec un morceau et quand il l’étouffait, il l’enlevait et disait pendant ce temps: « Qu’Allah maudisse Juifs et Chrétiens; ils ont fait des tombes de leurs prophètes des lieux de cultes. Il entendait avertir les gens de ce qu’ils ont fait. »(rapporté par Boukhari,425 et Mouslim,531)

b) Abou Marthad al-Ghanawi a rapporté que le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui)  a dit: « Ne vous assoyez pas près des tombes et ne vous y orientez pas en prière. » (Rapporté par Mouslim, 972)

3.Quant au festin organisé chaque année,s’il implique des actes de dévotion et que les participants le considèrent comme un moyen de se rapprocher d’Allah le Très Haut ou s’accompagne d’actes de rébellion ( envers Allah) et de choses répréhensibles, alors il n’est permis ni d’y assister ni d’y participer. Allah est Celui qui guide dans le chemin droit.

4.Qaunt  fait de solliciter la prière de la part d’un homme pieux, il est permis, car sa piété fait qu’on espère l’exaucement de sa prière. En voici la preuve:

a) Outhmane ibn Hounayf (P.A.a) rapporte qu’un homme aveugle vint dire au Prophète (bénédiction et salut soient sur lui): «  Demandez à Allah de me guérir. » Le Prophète lui dit: «  Si vous voulez je prie pour vous maintenant, si vous voulez j’ajourne la prière, ce qui est meilleur. » Une autre version dit: «  Si vous voulez vous patientez, ce qui est meilleur pour vous. » L’aveugle lui dit: «  Priez. » Puis le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) lui donna l’ordre de faire des ablutions et d’effectuer deux génuflexions. » (Rapporté par Ahamd,4/138) et at-Tarmidhi,5/569 et Ibn Madja, 1/441) C’est un hadith authentique.

b) Anas rapporte qu’au cours d’un sermon du vendredi prononcé par le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) un homme se leva et dit: « ô Messager d’Allah, les chevaux et les moutons sont en train de périr; demandez à Allah de nous apporter de l’eau » et le Prophète tendit ses mains et pria. » (Rapporté par Boukhari,890 et Mouslim,897)

5. Il n’est pas institué de demander des prières à un prophète ou un saint morts, car ils ont quitté ce monde. Or s’adresser à des morts ouvre une porte du shirk qu’aucun des pieux de la Umma depuis les Compagnons et leurs successeurs n’a franchi. »

Allah le Très Haut a dit: « Et qui est plus égaré que celui qui invoque en dehors d' Allah, et que la vie ne saura lui répondre jusqu'au Jour de la Résurrection? Et elles (leurs divinités) sont indifférentes à leur invocation. »(Coran,46:5).Cheikh al-islam (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit:  « L’explication détaillée de cette question est que si  ce que le serviteur demande fait partie des choses que seul Allah le Très Haut est capable de donner telle que la guérison d’un être humain ou un animal malades ou le paiement d’une dette due à un partenaire indéterminé ou la protection de sa famille contre les épreuves de  cette vie et de l’au-delà, et la victoire sur un ennemi et la bonne direction de son coeur et le pardon de ses péchés ou l’entrée au paradis ou la protection contre l’enfer ou l’apprentissage de la science et du Coran ou le raffermissement du coeur et l’amélioration du caractère et la purification de l’âme et des choses pareilles. Toutes ces choses ne doivent être demandées qu’Allah le Très Haut. Il n’est pas permis de dire à un ange ou à un prophète ou à un cheikh mort ou vivant: « Pardonne mon péché » ou «  Guéris mon malade » ou «  Protège-moi » ou « Protège ma famille  ou ma monture » ou choses similaires. Quiconque adresse une demande dans ce sens à une créature quelconque l’associe à son Maître à l’instar des idolâtres adorateurs des anges, des prophètes et des statues qu’ils fabriquaient à leur image et à l’instar des chrétiens qui adressent leurs prières à Jésus et sa mère. A ce propos, le Très Haut a dit: « (Rappelle- leur) le moment où Allah dira: "ô Jésus, fils de Marie, est- ce toi qui as dit aux gens: "Prenez- moi, ainsi que ma mère, pour deux divinités en dehors d' Allah?" Il dira: "Gloire et pureté à Toi! Il ne m’appartient pas de déclarer ce que je n’ai pas le droit de dire! Si je l’avais dit, Tu l’aurais su, certes. Tu sais ce qu’il y a en moi, et je ne sais pas ce qu’il y a en Toi. Tu es, en vérité, le grand connaisseur de tout ce qui est inconnu. » (Coran,5:116) et a dit: « Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d' Allah, alors qu' on ne leur a commandé que d' adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui! Gloire à Lui! Il est au-dessus de ce qu’ils (Lui) associent. » (Coran,9:31)

Il dit encore:  « Quant à celui qui se présente devant la tombe d’un prophète ou un saint ou une tombe prise pour telle à tort et sollicite son occupant , son attitude peut revêtir trois formes: la première est de lui soumettre un besoin en lui demandant d’éradiquer sa propre maladie ou celle de ses bêtes ou de le venger de son ennemi ou de protéger sa personne , sa famille, ses bêtes et d’autres choses d’une manière dont seul Allah le Puissant et majestueux est capable. Ceci est un shirk catégorique dont il faut sommer l’auteur à se repentir et, s’il n’obtempère pas  on le tue. S’il dit: je lui adresse ma demande parce qu’il intercède en ma faveur dans ces affaires, car je le prends pour mon intermédiaire auprès d’Allah comme les membres de l’entourage d’un sultan et ses collaborateurs servent d’intermédiaires auprès de lui...,ce qu’il fait est assimilable aux actes des idolâtres chrétiens qui prétendent que leurs érudits et leurs moines leur servent d’intermédiaires qu’ils utilisent dans la transmission de leurs demandes. C’est dans ce sens qu’Allah affirme que les idolâtres ont dit: «Nous ne les adorons que pour qu’ils nous rapprochent davantage d' Allah.» (Coran, 39:3) et Le Transcendant et Très Haut a dit : « Vous n’avez, en dehors de Lui, ni allié ni intercesseur. Ne vous rappelez- vous donc pas? » (Coran, 32:4) et a dit: « Allah! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même "Al-Qayyoûm". Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent.  Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son Trône "Koursî", déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand. » (Coran, 2:255). Il a ainsi indiqué la différence entre lui et Sa créature. En effet, il est dans les habitudes humaines que les gens cherchent accès auprès de l’un de leurs grands par l’entremise de quelqu’un qui lui est cher, et ce dernier lui transmet les demandes et il les satisfait soit par désir, soit par crainte, soit par pudeur, soit par affection ou pour d’autres motifs. Quant à Allah, personne n’intercèdera  auprès de Lui avant qu’Il ne donne permission à l’intercesseur, et celui-ci ne fera que ce qu’Allah veut. L’intercession de l’intercesseur relève de la permission, tout le commandement lui appartenant.

L’affirmation de bon nombre d’égarés ainsi conçue: « Celui-ci est plus proche d’Allah que moi ,et moi je suis éloigné d’Allah et ne peux pas m’adresser à Lui sans intermédiaire » et d’autres propos similaires tenus par les idolâtres (relève de l’aberration).Certes, Allah le Très Haut dit: « Et quand Mes serviteurs t' interrogent sur Moi.. alors Je suis tout proche: Je réponds à l' appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu' ils répondent à Mon appel, et qu' ils croient en Moi, afin qu' ils soient bien guidés. » (Coran,2:187) Un hadith cité dans le Sahih affirme que des Compagnons voyageant avec le Prophète ( bénédiction et salut soient sur lui) répétaient à haute voix la formule « Allah akbar » et le Prophète ( bénédiction et salut soient sur lui) leur dit: «  ô gens, ne vous fatiguez pas trop, car vous n’appelez ni un sourd ni un absent; vous appelez quelqu’un qui est proche et entend. En effet, celui que vous invoquez est plus proche de l’un de vous que la nuque de sa monture. » Allah a donné à tous les serviteurs  l’ordre de  prier pour Lui plaire et de l’entretenir sécrètementة et donné à chacun d’eux l’ordre de dire: «C’est Toi (Seul) que nous adorons, et c’est Toi (Seul) dont nous implorons secours.» (Coran, 1:5) et a informé que les idolâtres disent: « Nous ne les adorons que pour qu’ils nous rapprochent davantage d' Allah.» (Coran, 39:3).

Par ailleurs, on dit à cet idolâtre: si vous invoquez cette personne ( l’intercesseur) en croyant qu’il connaît votre cas mieux et est plus capable de vous donner satisfaction et plus compatissant à votre égard, c’est une ignorance, une aberration et une mécréance. Si vous savez qu’Allah sait mieux ( votre cas) et est plus capable et plus compatissant, pourquoi alors vous détournez-vous de Lui pour adresser votre demande à un autre?N’avez pas entendu ce que Boukhari et d’autres ont rapporté d’après Djabir (P.A.a) qui a dit: « Le Messager d’Allah ( bénédiction et salut soient sur lui) nous apprenait la  consultation d’Allah comme il nous apprenait une sourate du Coran.

Si vous savez que l’intercesseur est plus proche d’Allah que vous et a un rang plus élevé auprès de Lui que vous,ceci est une vérité par laquelle on cherche à affirmer ce qui est faux. En effet, s’il est plus proche d’Allah que vous et possède auprès de Lui un rang plus élevé que vous, la seule signification de tout cela est qu’Allah lui donnera une récompense plus importante que la vôtre, mais ne signifie point que si vous l’invoquez ,Allah satisfera vos besoins d’une manière plus efficace qu’Il le ferait si vous invoquiez Allah directement. Si vous méritez un châtiment et que vos prières soient rejetées, par exemple, parce qu’elles  impliquent une transgression, le prophète et l’homme ne pourraient pas nous aider à obtenir ce qu’Allah réprouve. Si tel n’est pas le cas, Allah mérite plus d’accorder la miséricorde et l’exaucement.

 

Source : www.islamqa.com


La Zakat Al-Fitr : aumône de la rupture de jeûne

Samedi 4 Septembre 2010 - 19:55:40

La Zakat Al-Fitr

C’est une aumône due à la fin de Ramadan. Elle est prescrite sur tout musulman, qu’il soit enfant ou adulte, homme ou femme.
Bukhari et Muslim ont rapporté d’après Omar : « Le messager de Dieu  a ordonné de payer l’aumône de la rupture à l’échange de chaque musulman, un sa’ de dattes ou d’orge, qu’il soit un esclave, un homme libre, une femme, un homme, un enfant ou un adulte »

Sa raison

La législation de cette aumône a eu lieu au mois de Cha’ban à la deuxième année de l’Hégire pour purifier le jeûneur de tout ce qu’il a commis de propos inutiles et obscènes et pour que cette aumône soit une aide aux pauvres et aux nécessiteux.

Abu Dawud, Ibn Maja et Daraqutni ont rapporté d’après Ibn Abbas que « le messager d’Allah a présenté l’aumône de la rupture du jeûne, pour purifier le jeûneur des propos inutiles et obscènes et pour donner à manger aux pauvres. Celui qui la donne avant la prière de la fête, son aumône sera acceptable et s’il la donne après la fête, elle sera une des aumônes bénévoles »

Qui doit la payer?

Elle doit être payée par tout musulman libre qui possède un Sa’ de nourriture plus que le besoin de sa famille d’une journée et d’une nuit.
Elle est due sur sa personne ainsi que sur ceux qu’il doit pouvoir à leurs dépenses comme sa femme, ses enfants et ses domestiques ( sur qui il est responsable de pouvoir à leurs dépenses).

Combien doit-il payer?

Le devoir c’est de payer un Sa’ de blé, d’orge de datte, de raison sec, de yaourt, de riz, de maïs ou de tout autre genre de nourriture.

Abu Hanifa a permis le fait de payer la valeur de Sa’, et il a dit : « s’il veut donner du blé, il sera dispensé de donner la moitié de Sa’ ».

Abu Saïd Al-Khudri a dit : « Au temps du messager d’Allah, nous payions l’aumône de la rupture de jeûne à l’échange de chaque enfant, adulte, libre et esclave, un Sa’ de blé, de yaourt, d’orge de datte, ou de raisin sec. Nous avons continué à suivre cette tradition jusqu’au temps du Mu’awia qui pendant son pèlerinage ou sa visite pieuse, s’est mis sur la chaîne et a dit:« Je vois que la moitié d’un Sa’ de blé, vaut un Sa’ de datte». Alors tout le monde a suivit son avis ». Il a ajouté ( c’est-à-dire Abu Saïd): «Mais moi je continue à payer un Sa’ complet jusqu’à la fin de ma vie ». Cette tradition est rapporté par Al-Jama’a.

Tirmidhi a dit:« Certains Ulémas voient qu’il faut payer un Sa’ complet ». C’est la doctrine de Chafi’i et Ishaq.
D’autres Ulémas ont dit:« Il faut payer de tout genre de grain un Sa’, sauf le cas du blé, on doit payer la moitié d’un Sa’ et c’est suffisante ». C’est la doctrine de Sufyan, Ibn Mubarak, et les Ulémas du Kufa.

A quel moment faut-il la payer?

Les ulémas se sont mis d’accord sur le fait de la payer vers la fin de Ramadan ( mois de jeûne), mais il y a une divergence entre eux dans la détermination d‘un moment précis.
Selon Thawri, Ahmed, Ishaq, Chafi’i dans sa nouvelle doctrine et l’une des deux versions rapportées d’après Malik:« Le moment dans lequel il faut la payer c’est après le coucher du soleil, à la veille de la fête, car c’est l’heure où on termine le jeûne de Ramadan».
Cependant, selon Abu Hanifa, el-Layth, Chafi’i dans son ancienne doctrine et la deuxième version rapportée d’après Malik:« Son terme est l’aube du jour de la fête».

L’objectif de ce désaccord, détermine le statut du bébé né avant l’aube du jour de la fête.

Selon la première doctrine: on ne doit pas son aumône car il est né après son terme. Cependant, on doit la payer selon la seconde doctrine car il est né avant son terme.

Se presser de la payer avant son terme

La majorité des ulémas, ont été d’accord sur le fait de payer l’aumône de la rupture du jeûne avant la fête d’un ou des deux jours Ibn Omar ( qu’Allah l’agrée) a dit:« Le messager d’Allah nous a ordonné de payer l’aumône de la rupture du jeûne, avant d’aller faire la prière de la fête».
D’ailleurs Nafi’ a dit:«Ibn Omar la payait avant la fête d’un ou de deux jours ».
Cependant il y a un désaccord si le nombre de jours est plus que ça.
En fait, selon Abu Hanifa, on peut la payer même avant  Ramadan.
Chafi’i de son côté a mentionné qu’on peut la payer au début du mois. Mais Malik et ahmed dans son avis le plus célèbre ont dit:« On peut la payer un ou deux jours avant, seulement».
En outre, les ulémas de la nation se sont mis d’accord sur le fait que: tout homme qui s’est mis en retard et ne l’a pas payée en son terme, n’en sera jamais dispensé et doit la payer même se mort d’un seul jour.
De même, ils se sont mis d’accord sur le fait qu’il n’est pas permis de l’ajourner et la payer près la fête. Pourtant Ibn Sirin, AL-Nakh’i ont dit:« On peut l’ajourner et la payer après la fête ».
De son côté, Ahmed a dit:« Je souhaite que ceci ne soit pas mal».
En effet, Ibn Rislan a dit que c’est une aumône prescrite et la retarder est un pêché semblable à retarder la prière après la fin de son terme et on a déjà cité une tradition à ce propos:« Celui qui la donne avant la prière de la fête, son aumône sera acceptable et s’il la donne après la fête, elle sera une des aumônes bénévoles».

Qui a droit à cette aumône?

Ceux qui ont droit à la Zakat sont ceux qui ont droit à l’aumône de la rupture du jeûne.
En fait: les pauvres sont les plus dignes de l’avoir puisque dans son hadith, le messager d’Allah nous a ordonné de payer l’aumône de la rupture du jeûne pour purifier le jeûneur des propos inutiles et obscènes, et pour donner le pain aux pauvres.

De même, Bayhaqi et Daraqutni ont rapporté d’après Ibn Omar (qu’Allah l’agrée) a ordonné de payer l’aumône de la rupture du jeûne en disant:« Rendez-vous les riches en ce jour là». Selon la version de Bayhaqi:« Dispensez les d’aller travailler au jour de la fête».
En outre on a déjà étudié la question du lieu où elle va être payée dans le chapitre qui étudie le transport de la Zakat.

  Peut-on donner cette aumône aux gens du Livre?

Zuhri, Abu Hanifa, Muhammad et Ibn Chabrama, ont permis de payer l’aumône de la rupture du jeûne aux gens du Livre ( juifs et chrétiens) conformément à ce qu’Allah le Très Haut a dit [ce qui signifie]: «Dieu ne vous interdit pas d’être bons et justes envers ceux qui ne vous attaquent pas à cause de votre religion et ne vous expulsent pas de vos demeures. Allah aimes les justes» sourate Mumtahana (60): 7


Pages << 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 >>
   ...
Auteur
Pensée du jour
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

Transmis par Steve (Dakar)
Articles recents
»   Voici ce qu?Allâh répond lorsque vous récitez la s
»   En cas de soucis et de tristesse
»   Mon frère, ma soeur, pourquoi tu ne pries pas ?
»   Exist-il des bonnes innovations ?
»   Cette fois ci, je vais être bien concentré(e)
»   Quelqu'un connait-ille jour exact de la fin du mor
»   Modification des livres ayant précédé le Qur'ân
»   Pourquoi dit-on certains hadîths sont faibles
»   description de la priere du prophete par abdelaziz
»   Sadaqallahul-'Adhim après la lecoran est innové
»   La doctrine de la Trinité
»   La vie est éphémère......
»   La meilleure méthode pour mémoriser le Coran
»   Les formes d?hypocrisie
»   Les vertus de la prière de Fajr
»   Les 7 Portes de l'enfer (Hadith)
»   Les Compagnons du Prophéte Mohamad (PSBSL)
»   RECOMMANDATIONS POUR LE VOYAGE EN ISLAM
»   Les Prénoms en Islam
»   L'Héritage en Islam
»   Le jeûne du jour d'Achoura 10e jour de Mouharram
»   Quelle signification de la croyance au destin
»   Hadith Sahih
»   L'homme est ingrat envers son seigneur...
»   La conversion de `Umar Ibn Al-Khattâb
»   Le Voyage Nocturne et l’Ascension
»   Que dit l’islam à propos du terrorisme?
»   Les actes illicites dans les rapports intimes
»   Qu’en est-il de la visite des tombes?
»   La Zakat Al-Fitr : aumône de la rupture de jeûne
»   Joli poème
»   La bienfaisance
»   Les doutes dans la foi
»   Calendrier hégirien et ère islamique
»   Dieu existe-Il dans un endroit ?
»   la célébration de la naissance du Prophète
»   Jugement de l'islam concernant talismans ou des am
»   La licéité de l'utilisation du chapelet ا
»   Derniers jours du rassoul MOHAMED (SAW)
»   Confronter la Sunnah au Coran ?
»   Qu’est-ce que la fornication ?
»   La liberté de conscience en Islam
»   Position de l’Islam quant au témoignage de la Femm
»   Devrait il prier pour ses père et mère, morts mécr
»   Differentes formes de mécréance et d'innovation
»   Demander à une personne d’invoquer Allah pour nous
»   Un chrétien demande la cause de l’interdiction
»   Les règles que tout le monde doit avoir à l'esprit
»   Féliciter les infidèles à l’occasion du Noël
»   Pourquoi la consommation d'alcool est-elle interd
»   Question N°2
»   Question?
»   La mort du Prophet (PBASL)
»   Les 40 Rabanas
»   L'instauration du jeûne de Ramadan
»   Association aux sources de l'islam
»   Hadith sur l'enfer
»   Les tourments de l'âme dans l'enfer
»   Les tourments de l'enfer
»   L'ENFER
»   La polygamie de Mohammed (psl)
»   Aïcha (radhia Allâhou anhâ)
»   Oum Salamah (radhia Allâhou anha)
»   Khadija (radhyallâhou'anha)
»   Les Femmes du Prophète (saw)
»   Les 4 Califes des musulmans
»   Consommation d'alcool est-elle interdite en islam?
»   LA RELIGION ISLAMIQUE
»   LA VIE DU PROPHETE (saw)
»   La femme a-t-elle aussi le droit de divorcer ?
»   LES CONDOLEANCES
»   L'Islam, La Paix et la Guerre
»   Comment fait-on pour se convertir à l'Islam ?
»   Invocation exaucée
»   Je vous invite à découvrir ces sites importants
»   L'héritage de la femme
»   L’islam autorise-t-il la polygamie ?
»   La nuit de noce, des choses qu’il convient à faire
»   La gravité de la fornication
»   L’UNICITÉ ET SA CLASSIFICATION
»   LES ANNULATIONS DE L’ISLAM
»   Que pense l’Islam de la musique ?
»   Le rôle de la femme en déhors du foyer
»   Le voisinage en Islam
»   L'Islam et le Mariage forcé
»   Le divorce en Islam
»   La Femme en Islam
»   Le droit de l’épouse et le droit de l’époux
»   Comment corriger une femme qui désobéit à son mari
»   Les 99 Noms d'Allah Le Très-Haut
»   Conditions du jeûne
»   Règles fondamentales du jeûne
»   Les oublis au cours de la prière
»   MOHAMMED ET L'ISLAM
»   Le Ramadân (Mois de jeûner)
»   Aumône (la Zakât)
»   QU'EST CE QUE L'ISLAM?
»   Lers Invocations
»   Importance du Travail selon l’Islam
»   Etapes de la grandes ablutions
»   Definition de la Prière
»   Pourquoi Allah nous éprouve-t-Il ?
»   Fait divers: le chat et son maître
»   Le chatiment de la tombe
»   La prière
»   Les suggestions de Satan
»   La Tombe
»   L'au déla
»   Hadith Sahih
»   l’ordre lequel on lit les sourates dans la prière
»   La Purification
»   Autres prières
»   Comment faire la Prière
»   l’Hégire
»   À l’occasion de la naissance du Prophète
»   Le Prophète Muhammad : un illustre modèle
»   Hadiths au sujet des fiançailles
»   Q/R: Prière delaissée
»   Hadith: En sortant et en rentrant de chez soi
»   Hadith: Avant de manger et à la fin du repas
»   Hadith: Lorsque l'on est lourdement endetté
»   Hadith: Lorsque l'on a peur des autorités
»   Hadith: En cas de maladie
»   Hadiths: En cas de colère
»   Hadiths: Au moment des rapports intimes
»   En entrant et en sortant des WC
»   Au moment de se mettre au lit
»   le choix de la future épouse ou du futur mari
»   un coffre fort sous terre!
»   Comment rendre votre épouse heureuse ?
»   Homme de coeur
»   Reconnaitre l'existance de Dieu
»   le Hadith
»   Un petit cours de philo
»   Bienvenue sur hamass-blog !

Actualité Africaine
» [Congo-Brazzaville] Ecair ou l'incompetence dans toute son horreur... Afficher
(Src:Mediapart)


» Tronçonnage des listes électorales au Congo de Sassou Nguesso... Afficher
(Src:Mediapart)


» Coupe CAF: Wadi Degla d'Egypte élimine AS Douanes du Togo... Afficher
(Src:Africa Top Sports)


» Tchad: appel à la grève dans un consortium chinois de prospection ...... Afficher
(Src:Romandie.com)


» Rallye Bandama de Cote d'Ivoire : Une brochette de Champion... Afficher
(Src:Africa Top Sports)


» Côte-d'Ivoire : le MASA renaît... Afficher
(Src:TV5)


» Guinée : Mgr Robert Sarah, un cardinal vigilant... Afficher
(Src:Jeune Afrique)


» Mauritanie: un plan de lutte contre l'esclavage... Afficher
(Src:RFI)


» Gabon / La présidence de l'Union du Peuple Gabonais (UPG) en ...... Afficher
(Src:Le Club de Mediapart)


» Golf: le Belge Pierre Relecom termine 40e de l'Open du Kenya... Afficher
(Src:Sudinfo.be)


» CAMEROUN::Camerounais, demain sera un autre jour? si tu le ...... Afficher
(Src:Camer.be)


» Foot Sénégal / J12: Le Jaraaf s'offre le leader Port ( 3 à 1)... Afficher
(Src:Africa Top Sports)


» Grenoble : Unis pour construire une salle de classe au Sénégal... Afficher
(Src:metronews)


» L'Algérie et le Mali relancent leur coopération sécuritaire... Afficher
(Src:RFI)


» Revue de presse: Johannesburg reconsidère ses relations avec Kigali... Afficher
(Src:RFI)


» Dans les rues de Gbégamey à Cotonou: en contrat de sexe avec ...... Afficher
(Src:La Nouvelle Tribune)


» Togo : le démarrage du championnat encore reporté... Afficher
(Src:StarAfrica.com)


» Réflexion sur le projet Sénégal émergent (Par Moubarack LO)... Afficher
(Src:DakarActu)


» La SEEG annonce la fin des délestages à Libreville et ses environs... Afficher
(Src:gabonactu.com)


» Maroc : les dessous de la visite de Mohammed VI au Gabon... Afficher
(Src:Afrik.com)


» Tchad: les employés du secteur pétrolier de nouveau en grève... Afficher
(Src:RFI)


» Le gouvernement décide de lever l'état d'urgence L'armée retourne ...... Afficher
(Src:El Watan)


» Côte d'Ivoire : SIFCA a produit 120 000 tonnes de caoutchouc en 2013... Afficher
(Src:Agence Ecofin)


» Côte d'Ivoire: 90 cas de viols recensés par le Centre PAVIOS d ...... Afficher
(Src:Abidjan.net)


» Côte d'Ivoire: audiences de la Commission Vérité à Duékoué... Afficher
(Src:RFI)


» LA RDC fait le ménage dans ses compagnies aériennes... Afficher
(Src:RFI)


» Guinée-Bissau: la Cour suprême invalide le candidat du PAIGC... Afficher
(Src:RFI)


» Fête des femmes : Sidya Touré regagne Conakry et confère avec ...... Afficher
(Src:guineenews)


» Le Nigeria part à la conquête du marché africain des jeux vidéo... Afficher
(Src:Le Parisien)


» Kinshasa et les femmes francophones, actrices du développement... Afficher
(Src:RFI)


» Revue de la presse gabonaise... Afficher
(Src:LE MATiN)


» Kenya: le président Kenyatta baisse son salarie et celui des ministres... Afficher
(Src:RFI)


» Côte d'Ivoire : La Croix-Rouge veut accroître ses performances pour ...... Afficher
(Src:Afriquinfos.com)


» Côte d'Ivoire : Chute du prix du caoutchouc au Kilo... Afficher
(Src:Koaci)


» Côte d'Ivoire : l'accès des femmes à la gendarmerie encore réclamée... Afficher
(Src:Abidjan.net)


» M. Mahmoud Younous: «nous avons vendu l'image du Tchad ...... Afficher
(Src:Journaldutchad.com)


» La Mauritanie célèbre la journée internationale de la femme... Afficher
(Src:ALAKHBAR)


» Au Burkina Faso, le théâtre de rue épingle la politique africaine... Afficher
(Src:L'Express)


» Le président IBK attendu lundi à Conakry, la communauté malienne ...... Afficher
(Src:guineenews)


» Les femmes de Guinée célèbrent le 8 mars .... Afficher
(Src:guineenews)


» PARIS : Financements du Plan Sénégal Emergent( PSE) Après le ...... Afficher
(Src:DakarActu)


» SENEGAL EMERGENT: S'installer pour investir ou investir pour s ...... Afficher
(Src:DakarActu)


» Algérie : Barakat, le mouvement anti-Bouteflika, durement réprimé... Afficher
(Src:Le Point)


» Voir le Brésil avec le Cameroun ou attendre les Bleus : le dilemme d ...... Afficher
(Src:Eurosport.com FR)


» Tronçonnage des listes électorales au Congo de Sassou... Afficher
(Src:MwindaPress)


» Le Bénin dispose désormais d'un annuaire des femmes scientifiques... Afficher
(Src:La Nouvelle Tribune)


» Bénin : le RAMU sur les traces de la LEPI?... Afficher
(Src:La Nouvelle Tribune)


» Coupe CAF: un joueur de l'AS Douanes du Togo croit en une ...... Afficher
(Src:Afriquinfos.com)


» Report des élections municipales au Mali... Afficher
(Src:RFI)


» Torture Maroc: un plaignant demande une «enquête impartiale» à ...... Afficher
(Src:Libération)


Actualité Internationnale
» Les Espagnoles manifestent pour leurs droits... Afficher
(Src:L'Yonne Républicaine)


» Turquie : nouvel enregistrement compromettant pour le régime ...... Afficher
(Src:Libération)


» Ukraine : le point sur un week-end de violente contestation... Afficher
(Src:Europe1)


» Obama et le dirigeant ukrainien discuteront d'une solution pacifique... Afficher
(Src:Romandie.com)


» EN IMAGES. Fukushima: 3 ans après, la colère des anti-nucléaires... Afficher
(Src:Le Parisien)


» Offensive saoudienne contre les protégés du richissime émirat... Afficher
(Src:Liberté-Algérie)


» Tunisie: une baleine de 10 mètres meurt, prise dans des filets de ...... Afficher
(Src:L'Express)


» Corée du Nord : le CANDIDAT est roi... Afficher
(Src:Libération)


» Iran: Ashton à Téhéran pour relancer les relations avec l'UE... Afficher
(Src:Le Nouvel Observateur)


» Des débris pouvant appartenir au Boeing disparu retrouvés au large ...... Afficher
(Src:Le Monde)


» Espagne : mobilisation contre le projet de loi sur l'avortement... Afficher
(Src:euronews)


» Des rebelles libyens tente d'exporter du pétrole pour leur compte... Afficher
(Src:La Tribune.fr)


» Le général Abdelilah al-Bachir confirmé à la tête de l'ASL... Afficher
(Src:RFI)


» L'Ukraine ne cèdera pas "un centimètre de son territoire" à la Russie... Afficher
(Src:L'Express)


» Boeing disparu : la piste de l'attentat... Afficher
(Src:Europe1)


» Iran : des négociations nucléaires «sans garantie de résultat»... Afficher
(Src:Libération)


» Les face-à-face se multiplient en Crimée... Afficher
(Src:euronews)


» Syrie : Abdelilah al-Bachir, confirmé à son poste de chef de l'armée ...... Afficher
(Src:www.mboaconnect.com)


» La chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton en Iran... Afficher
(Src:RTBF)


» L'Arabie saoudite classe des groupes comme terroristes... Afficher
(Src:Radio Chine Internationale)


» Libye: des rebelles défient l'Etat et tentent d'exporter le brut... Afficher
(Src:RTBF)


» La condamnation de Katanga est un signal contre l'impunité, se ...... Afficher
(Src:Le Vif)


» Célébration de la journée internationale de la femme : Une nouvelle ...... Afficher
(Src:El Moudjahid)


» Belgique : sept morts dans l'incendie d'une voiture sur l'autoroute... Afficher
(Src:La Voix du Nord)


» Affaire Merah : la bourde de Hollande sur la religion d'une victime... Afficher
(Src:Le Parisien)


» Le vol MH370 ne répond plus... Afficher
(Src:Le Parisien)


» Une ex de Pistorius: «Il avait son pistolet sur sa table de nuit»... Afficher
(Src:Le Matin Online)


» Ivre, il perd 500.000 dollars et attaque le casino... Afficher
(Src:Europe1)


» Syrie: les rebelles ont nommé un nouveau chef pour leur armée... Afficher
(Src:Libération)


» Belgique : 7 personnes meurent brûlées dans un accident de la route... Afficher
(Src:Le Nouvel Observateur)


» Le droit des femmes est "un combat permanent" pour François ...... Afficher
(Src:TF1)


» Après l'Egypte, l'Arabie Saoudite classe les Frères musulmans ...... Afficher
(Src:Afrik.com)


» Tunisie: Journée internationale de la femme... Afficher
(Src:Tunisie numérique)


» Paris et Washington envisagent de nouvelles mesures contre Moscou... Afficher
(Src:Le Figaro)


» Ukraine : Hollande et Obama envisagent de nouvelles sanctions ...... Afficher
(Src:Libération)


» Incertitude sur le sort des 239 passagers de l'avion disparu au ...... Afficher
(Src:Le Monde)


» Maroc: première visite d'un officiel français depuis la querelle avec ...... Afficher
(Src:Sudinfo.be)


» Ryadh classe les Frères musulmans égyptiens comme "organisation ...... Afficher
(Src:L'Expression)


» Le dalaï-lama dit oui au mariage gay... Afficher
(Src:Directinfo.tn)


» Perdu dans le désert, il survit en mangeant?des mouches... Afficher
(Src:i tele)


» Le créateur du Bitcoin a-t-il ou non été démasqué?... Afficher
(Src:Les Inrocks)


» Commission européenne: Jean-Claude Juncker sera le candidat du ...... Afficher
(Src:RTBF)


» Journée internationale de la femme / Réactions...... Afficher
(Src:Abidjan.net)


» RDC : la MONUSCO salue la décision de la CPI concernant un ...... Afficher
(Src:Centre d'Informations Internet de Chine)


» Turquie : Erdogan menace d'interdire YouTube et Facebook... Afficher
(Src:Le Monde)


» VIDEO. Hollande : pas de référendum sur la Crimée sans l'accord ...... Afficher
(Src:Le Parisien)


» Le Beethoven japonais, imposteur de génie, revient métamorphosé... Afficher
(Src:20minutes.fr)


» Le dalaï-lama voit le mariage gay plutôt d'un bon ?il... Afficher
(Src:Francetv info)


» Turquie : le Premier ministre menace de bloquer YouTube et ...... Afficher
(Src:TF1)


» Procès Pistorius: un témoin décrit le champion paralympique effondré... Afficher
(Src:Le Nouvel Observateur)


Réalisé par Africaciel.com